Non classé

The Wicked Deep – La Malédiction des Swan Sisters

Aujourd’hui, je vous parle de The Wicked Deep – La Malédiction des Swan Sisters écrit par Shea Ernshaw.

Infos :

  • Wicked Deep – La Malédiction des Swan Sisters de Shea Ernshaw.
  • Éditions Rageot
  • 391 pages
  • Fantastique

Résumé éditeur : 

C’est une histoire de vengeance… Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.

J’ai passé un bon moment de lecture.

Le roman se lit vraiment très vite, étant donné que l’action elle-même est très resserrée. 

On suit l’histoire à travers les yeux de Penny, une jeune fille de 17 ans. Comme chaque année depuis près de 200 ans, la Swan Sisters Season fige la ville de Sparrow dans une ambiance à la fois de terreur et de festivités. Les habitants semblent accepter la malédiction sans jamais broncher. L’atmosphère y est pesante, tous vivants dans une ambiance insécuritaire accompagnée d’une aura profondément mystique au cours de ces quelques semaines. La narration principale se déroulant, en plus, sur une petite île, la brume semble en être la parfaite métaphore. La brume qui accompagne la mort, la peur, l’énigme des trois corps abritants les soeurs maudites et le mythe lui-même.

En plus de l’histoire principale, certains chapitres retracent la vie des Swan Sisters, lors de flashbacks. On en apprend plus sur la personnalité des trois sœurs, leur passé, mais aussi sur les raisons ou plutôt prétextes, qui ont poussé un village tout entier à condamner trois jeunes femmes à une mort horrible parce qu’elles auraient été des sorcières. Ces sauts dans le temps sont vraiment appréciables, d’autant que les chapitres sont très courts. Ils ressemblent un peu aux morceaux d’un puzzle que l’on doit assembler afin de reconstituer la légende.

J’ai trouvé que ce roman retranscrivait parfaitement l’ambiance séries ou films américains. Si je vous dis petite ville perdue, malédiction qui dure depuis des siècles, je pense que le paysage mental se dessine facilement et que les réseaux intertextuels se tissent à une vitesse folle. 

L’immersion dans l’univers est donc très aisée.

Après, pour être honnête avec vous, dans ce livre, il ne faut pas s’imaginer un suspens de dingue. J’avais deviné très rapidement un des principaux éléments de l’intrigue et il n’y a donc pas eu de véritable révélation. 

J’ai aussi trouvé la fin un peu bâclée ou plutôt précipitée, et franchement, pas très convaincante. Mais cela est probablement dû au format qui est relativement court. La fin a plutôt une visée morale, à l’image d’un conte ou d’une fable.

Dans l’ensemble, ça reste une lecture plaisante et je suis contente d’avoir découvert cette histoire.

Avez-vous lu ce roman et fait la rencontre des Swan Sisters ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s