Littérature·Littérature contemporaine

La Soeur à la perle – Lucinda Riley

Bonjour la communauté livresque, aujourd’hui je vous parle du tome 4 des Sept Sœurs, La Sœur à la perle, écrit par Lucinda Riley et paru aux éditions Charleston.

Résumé éditeur :

CeCe d’Aplièse ne s’est jamais vraiment sentie à sa place. Et à la suite du décès de son père, l’excentrique milliardaire Pa Salt – surnommé ainsi par ses filles, adoptées aux quatre coins du monde– elle se retrouve complètement perdue. 
N’ayant que les quelques indices laissés par son père, CeCe part à la recherche de ses origines jusque dans la chaleur et la poussière du centre rouge de l’Australie.

Cent ans auparavant, Kitty McBride abandonne sa vie bien rangée pour accompagner une vieille dame d’Édimbourg jusqu’à Adélaïde. Son ticket pour cette terre inconnue apportera le grain d’aventure dont elle avait toujours rêvé… ainsi qu’un amour qu’elle n’avait jamais imaginé.

Alors que CeCe découvre des secrets enfouis depuis bien longtemps, elle commence à penser que ce vaste et sauvage continent pourrait lui offrir quelque chose qu’elle a toujours cru impossible : un sentiment d’appartenance et un foyer…

Nous partons cette fois à la découverte des origines de Cece, voyageons entre la Thaïlande et l’Australie, et c’est absolument génial.

Le seul point noir (qui n’en est même pas réellement un) est la répétition narrative. C’est un fait, tous les tomes sont construits de la même manière, alternant passé et présent. Il n’y a pas de suspens, c’est acquis. J’avais trouvé la dimension « enquête » beaucoup plus prenante dans le premier tome, qui est, pour moi, à ce stade, le meilleur de tous.

Sinon, j’ai adoré tout le reste. Je suis toujours aussi heureuse de lire une nouvelle histoire des Sept Sœurs. Je regrette un peu de ne pas m’être attachée au personnage de Cece, qui m’a souvent fait penser à une adolescente rebelle, mais à l’inverse, j’ai totalement adhéré à celui de Kitty, son aïeule. Son histoire est liée au commerce de la perle, dans l’Australie du début du XXe siècle. On y découvre la dureté de la vie à l’époque pour les nouveaux « arrivants » mais aussi la scission sociale avec les aborigènes, ces hommes et femmes qui vivaient là avant la colonisation, avec leurs croyances et leurs propres us et coutumes, et qui se sont vus endoctriner, assujettir, malmener et même maltraiter par les colonisateurs. C’était passionnant de découvrir un pan d’histoire qu’à ma grande honte je connaissais mal.

Heureusement, hormis une horrible scène, l’auteure nous épargne les araignées (un grand merci à elle !). 

Comme toujours, à la fin de ce tome, il y a un extrait du suivant. Tiggy a l’air d’être une amoureuse de la nature et je sens donc déjà que je vais adorer son personnage et j’ai hâte de découvrir ce 5ème tome.

Avez-vous commencé l’histoire des Sept Sœurs ? 

P.S. : L’auteure a annoncé le titre du septième et dernier tome The story of the Missing Sister  !!

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s