Littérature contemporaine

Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle – Stuart Turton

Un thriller fantastique façon cluedo, impossible à lâcher.

Informations :

  • Titre : Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle
  • Auteur : Stuart Turton :
  • ME : 10/18
  • Pages : 600
  • Prix : 9,10€

Résumé éditeur :

Prêt pour un plaisir de lecture comme vous n’en avez pas connu depuis longtemps ? Mixez Agatha Christie, Downton Abbey et Un jour sans fin… Voici le roman le plus divertissant de l’année !

Ce soir à 23 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée. Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ? Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre. Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée. Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle. 
Chef d’œuvre de construction, de références littéraires et d’habileté technique, Aiden croisera lapin blanc et personnage masqué pour tenter de percer le mystère de ce meurtre aux mille tiroirs !

Quand Sebastian Bell se réveille en pleine forêt, il n’a absolument aucun souvenir, sinon celui d’un prénom qu’il prononce du bout des lèvres : Anna. En revanche, il est certain d’avoir entendu une femme hurler à l’aide. Il se lance alors à sa suite, mais son hésitation a été trop longue. Au comble de l’angoisse, un homme lui chuchote alors une direction à suivre, tout en plaçant une boussole dans sa poche. Haletant, trempé mais surtout totalement désemparé, Bell arrive jusqu’au château des Hardcastle, toujours amnésique. C’est alors qu’un homme déguisé en médecin de peste lui explique les règles du jeu dans lequel il semble devoir prendre part malgré lui : ce soir, à 23 heures, Evelyn Hardcastle mourra. À lui de découvrir le lieu, le nom du coupable et l’arme du crime. Ça ne vous rappelle rien ?

Il s’agit d’un thriller fantastique, absolument génial mais surtout fascinant. Si je voulais connaître le dénouement, je n’avais, paradoxalement, pas du tout envie de refermer ce livre. J’avais vraiment l’impression de me trouver dans le luxueux domaine des Hardcastle, et d’être emprisonnée, moi aussi, dans le tourbillon frénétique de l’enquête. 

Si on s’intéresse à la structure de l’histoire, elle se présente donc comme une sorte de Cluedo grandeur nature (au début, il y a d’ailleurs un plan de la maison et du domaine accompagné d’une liste des invités) mais qui se couplerait à un jeu d’échec géant. Car à chaque fois que Bell bouge une pièce c’est toute la maisonnée qui tremble, et le destin de tous les personnages qui peut être bousculé ou entravé.

La quatrième de couverture vous annonce un mélange d’Agatha Christie, de Downton Abbey et d’Une Journée sans fin, et je peux vous assurer que ces trois références résument parfaitement la teneur du livre. Au lecteur de découvrir comment l’auteur a savamment réussi à les fusionner pour nous proposer une expérience de lecture unique.

Ce livre a été un véritable coup de cœur. J’ai été conquise par la narration et par l’histoire. J’ai adoré suivre ce jeu de piste et je suis sincèrement admirative de la manière dont ce récit est construit. L’auteure ne pouvait pas se permettre un seul écart sans mettre en péril la solidité de son château de cartes, et il a réussi avec brio. Aucune carte ne s’échappe et les fondations ne s’écroulent à aucun moment.

Un commentaire sur “Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle – Stuart Turton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s